N300-01 entre Nice, Cannes et San Remo

N300-01 entre Nice, Cannes et San Remo

« La chance joue un grand rôle lorsque l’on souhaite faire transporter du courrier à bord d’un aéroglisseur !

L’enveloppe ci-dessus est une tentative plus ou moins réussie postée à Cannes le 8 mai 1969.

L’enveloppe du bas a été transportée à bord du N300-02 de la SEDAM. Deux N300 ont été construits et ont assuré la première liaison commerciale entre la France et l’Italie par aéroglisseur. Les N300 ont été les premiers aéroglisseurs conçus, construits et utilisés en France. La présentation publique du N300 s’est faite à Bayonne, dans les basses-Pyrénées, le 8 janvier 1968 et le vol inaugural a eu lieu deux jours plus tard. En mai 1969, les appareils (numérotés 01 et 02) ont débuté un service commercial sur la Côte d’Azur. Les premiers courriers connus transportés par ces aéroglisseurs l’ont été à St Tropez le 5 mai 1969 et à Cannes le 8 mai 1969.
Cette enveloppe a été transportée en juin 1969 entre Nice et San Remo en Italie. Lors de ces trajets entre la France et l’Italie, une étape était parfois faite au Cap d’Ail à Monaco.
Le N300 était un appareil de 27 tonnes capable de transporter 90 passagers ou 50 passagers et 6 voitures. Le service en 1969 était exclusivement un transport de passagers. »

Petits correctifs à ce texte : le premier vol du N300-01 à Bayonne en janvier 1968 était une sustentation statique. Il n’a volé sur l’eau que quelques semaines plus tard, sur l’Etang de Berre.
En version « mixte », le N300-01 pouvait transporter 4 voitures et 38 passagers. Le N300-01 a été transformé en version mixte en 1971, au moment de sa mise en service sur la Gironde.

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

1 Comment

  1. Le commandant Helbert avait pour co-pilote Campo-Longui ,tous les deux étaient Sté N.C.A . Nous avons eu des soucis (l’équipe de maintenance ) de pompe HP sur une hélice au large de San-Rémo au cours d’une liaison dont je ne connais pas la date,ni qui étaient au pilotage. Avec Robert Anger,je me suis rendu à San -Rémo par la route avec la caisse à outils.Le poste frontière était très encombré (la Douane ) et ensuite Anger à loué un pêcheur ET sa barque pour nous emmener à bord du N300,tout celà en ne connaissant pas un mot d’Italien !Les passagers étaient en attente en mer depuis 4h00 et l’accueil a été chaleureux jusqu’au moment où j’ai diagnostiqué la panne et annoncé que ……..je n’avais pas de pompe de rechange !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *