Le Naviplane N110

Le Naviplane N110 est un projet qui date de 1968.
Il se place dans la gamme des petits aéroglisseurs, entre l’aéroglisseur de sport et l’aéroglisseur de transport.
Il est resté à l’état de projet, ce sont les Naviplanes N122 (2 places) et N102 (14 places) qui ont été jugés prioritaires et réalisés finalement.

Le Naviplane N110 est un aéroglisseur amphibie de faible tonnage spécialement étudié en vue d’obtenir un faible prix d’utilisation et une grande versatilité. Diverses configurations sont prévues :

  • Quadriplace de sport et de tourisme avec un équipement minimal,
  • Bi-place en tandem pour l’école avancée avec possibilité d’emport de 330 lbs (150 kg) d’équipement et autorisant donc l’école de navigation sur les routes commerciales normales,
  • Monoplace de travail avec 500 lbs (225 kg) de matériel.

Le moteur choisi est le type 807 de RENAULT-MARINE, dérivé du moteur R16. Ce moteur bien protégé contre la corrosion est équipé d’un système scellé de refroidissement par liquide autorisant son emploi sous tous les climats. La mécanique se réduit à un réducteur de rapport 1/2.5, un arbre équipé de GLAENZER et un renvoi d’angle de rapport 1/1.

L’hélice et le ventilateur sont à pas fixe, en bois ou en alpax et ne contiennent donc aucun mécanisme délicat. La lutte contre le bruit a été particulièrement poussée : refroidissement par eau, échappement type « automobile », faibles vitesses périphérique de l’hélice et du ventilateur entièrement carénés.

La propulsion, le freinage et le contrôle sont assurés par un système simple de volets et de grilles d’aubes.

L’appareil repose au sol sur un train escamotable permettant une manipulation aisée. Sur l’eau le caisson assure une réserve de flotabilité de 100 %.

L’appareil est démontable et peut être tracté par une voiture sur une remorque type « bateau ». Dans cette configuration sa largeur est de 6 ft 7 inches (2 m).

(Document SEDAM du 6 juin 1968, écrit par Marc Faure)

 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •